Chauffage Economique Performant et Solidaire (CEPS)

Enjeux

Sous nos latitudes, le droit au chauffage doit être considéré comme un droit fondamental. Il s’agit donc de s’inspirer des innovations organisationnelles qui ont permis de fournir par exemple un accès à l’eau potable, à l’eau d’irrigation sur un territoire donné avec un service de qualité au coût le plus bas possible sur la durée. La SCIC ENERCOOP positionnée sur la fourniture d'électricité verte est un bon exemple de ce type d'approche innovante.

 

Avec ce nouveau paradigme, les conditions de réussite pour un accès durable au chauffage de qualité pour tous sur un territoire peuvent se lister comme suit :

  • Le recours à une énergie à faible coût sur la durée parfaitement maîtrisable par les collectivités territoriales et les sociétés d’exploitation partenaires pouvant être gratuite pour les plus précaires : la biomasse, notamment la charbonnette non valorisée.
  • Concevoir une organisation sur le modèle coopératif (type SCIC) représentant les bénéficiaires-usagers, les salariés impliqués et les entreprises partenaires, les collectivités territoriales, dont l’objet principal est de fournir un service de la plus haute qualité au plus faible coût sur la durée tout en créant des emplois locaux.
  • Inciter le maximum de personnes du territoire à s’impliquer dans cet accès au chauffage de qualité pour viabiliser et consolider le système mis en place sur la base d’argumentaires clairs (création d’emplois locaux, valorisation de la biomasse sèche environnante, des matériaux & savoir-faire locaux, lutte contre la précarité énergétique sur son territoire, accès à un service de qualité contrôlé par tous, réduction sensible de l’impact environnemental de son chauffage, maîtrise du coût de son chauffage sur la durée).
  • Intégrer les innovations technologiques sur les équipements et les solutions d’isolation, pour garantir la qualité du chauffage sur le long terme, notamment avec les structures de formation et de développement technologique existantes de la région.

 

Historique

Planète Bois est principalement intervenu dans les Pays les Moins Avancés durant ces dernières années. Néanmoins, son savoir-faire en conception d’équipements HPEE pour filières courtes à coût maîtrisé a sollicité l’intérêt de nombreuses structures réfléchissant à une autre approche du chauffage de l’habitat plus cohérente notamment en zone rurale disposant de biomasse afin de créer des emplois locaux durables et lutter contre le phénomène grandissant de précarité énergétique.

 

2012 - Phase de conception

 

Au cours de l’année 2012, plusieurs rencontres, visites ont eu lieu permettant d’affiner l’approche possible et d’identifier une zone pilote.

Se sont joints à la réflexion, le réseau RAPPEL (M. Franck Dimitropoulos), le CG32 (Madame Régine St Mézard en charge de la précarité énergétique), la CCI 32 (M. Alain Castells), Thomas Monge (Gascogne Energie Conseil), Emmaüs 64 (Germain Sarhy), le relais 32 (Elodie et Guy Bonnemaison), les toits de l’espoir (Wilfried Barathon), le CNEI (représenté par Kenny Bertonazzi), le PER Terra Mair (Sabine Pradelles), le CFA de Tarbes (Alain Bernou, Pascale Latlowski, Christian Bourdieu, formation sur équipements de chauffage), l’Ecocentre Pierre et Terre de Riscle.

 

2013 - Un territoire s'engage : la commune de Marciac

 

L’un des points de blocage à lever est une image faussée du chauffage au bois (sale, pénible, polluant, archaïque,..) étant due à la méconnaissance des solutions modernes à combustion propre et à inertie (type poêle de masse) procurant un réel confort d’usage (faible stratification, répartition homogène des températures de surface du logement, maintien en température entre 10 et 24 heures après la dernière flambée).

 

La première étape est donc une action démonstratrice en 2013 avec quelques familles pilotes.



M. Guilhaumon, créateur du festival international de jazz à Marciac, Vice Président de la région Midi-Pyrénées, Maire de Marciac, a répondu favorablement à cette initiative pour nous permettre de lever les réticences habituelles face à des approches novatrices.

 

En 2013, sont planifiées les activités suivantes :

  • étude socio-énergétique sur la zone pilote en commune de Marciac, identification des opportunités partenariales (entreprises, CUMA, personnes ressources, implication services communaux,..), identification de familles pilotes, éléments du cahier des charges des poêles HPEE qui seront proposés par Planète Bois
  • conception et construction/optimisation en laboratoire d’une gamme de deux poêles (un bâti fixe type poêle de masse et un mobile type poêle à forte inertie)
  • poursuite du travail de diagnostic, conception des filières courtes, d’analyse des coûts, scénarios de lancement de la future société de service énergétique avec les trois filières : approvisionnement en bois social, rénovation thermique du bâti, installation-entretien des équipements HPEE.
  • validation durant l’hiver 2013 (retours des usagers et mesure des performances)
  • définition de la mise en place de la société de service énergétique.

 

Un comité de pilotage a été constitué, il réunit des personnes compétentes et motivées par ce projet pilote, elles travailleront à la mise en place de la future société de services:

  • la filière bois local
  • l’installation-entretien des équipements HPEE
  • la rénovation thermique
  • l'accompagnement des usagers (conseil, montage financier,..)

 

2014 - Deux régions s'engagent: Midi-Pyrénées & Aquitaine

 

Une forte dynamique a été enclenchée.

 

4 territoires pionniers

Le programme CEPS est maintenant en phase d’implantation sur quatre territoires : Marciac et Lannemezan pour Midi-Pyrénées et Haut de Chalosse et Bayonne pour l’Aquitaine.

 

Le territoire de Marciac est le plus avancé avec une belle dynamique sur l’approvisionnement en bois local type charbonnette avec la faisabilité d’une plateforme dédiée regroupant les acteurs concernés (Cuma, services techniques, associations, …).

La diversité des territoires permettra de consolider les outils d’accompagnement mettant en avant les potentialités, sources d’innovations, sur chaque territoire.

 

Structuration

Une structure dénommée Eco-ceps a vu le jour afin d’organiser la mise en place de la future industrialisation des équipements, l’élaboration des outils d’accompagnement pour les sociétés de services territoriales, les modalités d’extension vers d’autres territoires à l’échelle nationale. Elle a un statut d’association de préfiguration devant évoluer en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Elle a été constituée en lien avec le CNEI (Comité National des Entreprises d’Insertion), le PACT, Kerdos Energy, l’APESA et Planète Bois. Un label et une charte sur des principes de qualité et de solidarité seront mis en place.

Schéma organisationnel programme CEPS

Un développement technologique qui donne ses premiers résultats

Le travail mené en laboratoire et sur les chantiers des sites pilotes par Planète Bois a permis d’aboutir à une première gamme dite passive de 4 à 6 kW. Une procédure de normalisation est en cours. L’Ademe et la région Midi-Pyrénées appuient la phase de suivi instrumenté pour confirmer les performances en situation réelle sur les territoires de Marciac et de Lannemezan.

Version amovilble avec enceinte métallique (gauche) et bâtie en boisseaux céramiques (droite)

D’autre part, ce programme a été lauréat d’Eco-innov 2014. La région Midi-Pyrénées s’engage donc à appuyer le développement technologique de cette nouvelle génération de poêles bois bûches à longue durée de vie et à haute performance énergétique et environnementale. Le laboratoire d’aérologie UPS-CNRS de Toulouse sera associé à la caractérisation environnementale des équipements.

Planète Bois est donc sollicité pour concevoir et valider des versions passives et actives (aéraulique et hydraulique).  Pour pousser l’excellence environnementale, l’entreprise innovante Cerafast, membre du cluster PIC (Pyrénées Industries Céramiques), développera un filtre à particules.

Situation & Perspective

Par le développement d'une gamme complète d'équipements de chauffage HPEE et la multiplication des expériences pilotes sur divers territoires, il sera possible d'être en capacité de viabiliser un modèle vertueux, de répondre aux différents profils d'usagers potentiels quelle que soit leur situation économique et dynamiser durablement les territoires partenaires.

Des supports innovants restent à développer comme une franchise solidaire, un pack d’accompagnement incluant la formation, les outils de gestion, d’animation ainsi que la mobilisation d’investisseurs solidaires.

Le cap est tracé, le chemin s’annonce passionnant..

Ressources

Concept de société de services territoriale de type coopératif
un modèle innovant dédiè au chauffage domestique à l'échelle d'un territoire
Programme CEPS - concept SST.pdf
Document Adobe Acrobat [824.9 KB]

Planète Bois

17 bis route de Toulouse

65 690 Barbazan Debat

 

contact@planetebois.org